La CSCCA confirme la “décharge” de L’ex PM Laurent Lamothe

La CSCCA dément cette ridicule histoire de tsunami et confirme avoir étudié les dossiers relatifs à la gestion de Laurent Lamothe tant au Ministère des Affaires Etrangères, au Plan et à la Primature et lui a octroyé un rapport favorable. La prochaine étape revient au parlement de statuer sur le rapport. La bataille qui se livre actuellement est une bataille pré-électorale et Laurent Lamothe qui avait positivement remis Haiti sous les projecteurs du monde durant son leadership serait la cible du secteur des affaires à cause de sa popularité et sa vision d’un pays open for business.

Il y a, en effet, un article d’intoxication qui circule depuis dimanche sur les réseaux sociaux sous le titre : La Cour des comptes dénonce le tsunami économique de Laurent Lamothe. FAUX. Il s’ agit d’un usage de faux du logo de la Cour par des individus à la solde d’un puissant homme d’affaires qui cherche à brouiller les pistes sur la question #Petrocaribechallenge. Tout en voulant demeurer au-dessus de la mêlée dans cette bataille économique et politique, un membre de la Cour contacté par Haiti Analyse a démenti catégoriquement cette « histoire » et rappelle qu’il n’est pas du ressort d’un tribunal administratif de dénoncer, mais plutôt de statuer. Les avocats vont entreprendre des démarches auprès du Parquet pour remonter les pistes de cet usage abusif du nom et du logo de la Cour à des fins de nuisance et de propagande.

Le dossier Petro Caribe est devenu une bataille de communication où tous les coups sont permis, notamment la désinformation pour manipuler cette nouvelle énergie chez les jeunes. Le secteur des affaires impliqué dans le service du courant électrique est le principal bénéficiaire des fonds Petrocaribe recherchés aujourd’hui par les jeunes. Mis a nu dans ce dossier pour avoir bénéficié de juteux contrats et organisé de la surfacturation massive au dépend de l’Etat dès la mise en place de ce programme, il cherche à brouiller les pistes en pointant du doigt ceux qui on dirigé le pays durant les cinq dernières années, notamment l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe qui fut le premier a dénoncer ces contrats bizarres et proposer leur renégociation. Il n’y a toujours aucune explication sensée de la part de Dimitri Vorbe, qui s’installe depuis sur twitter, sur les 12 millions de dollars reçus par mois par sa compagnie pour fournir de l’électricité à Port-au-Prince, une ville toujours dans le blackout.

Dans le cas de l’ancien Premier Ministre Laurent Lamothe, pour qui un rapport favorable de gestion de la Cour des Comptes a été acheminé au Parlement haïtien, le chapitre consacré à la gestion des fonds Petro Caribe a surtout attiré l’attention de la Cour sur le modèle transparent adopté par Lamothe dont les résolutions en conseil des ministres et les conseils de gouvernement tenus en public et diffusé tous les mercredis à la télévision

S’il y a eu gaspillage de ces fonds à ce niveau, il revient surtout à questionner des contrats passés antérieurement avec des compagnies devant fournir de l’électricité 24 sur 24 dans le cadre de ce financement  et qui ont reçus des dizaines de millions de dollars par mois pour un service non rendu. C’est le cas de la \Compagnie SOGENER avec 12 millions de dollars tous les mois depuis environ 10 ans.  

HA/SC

Please follow or like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*