Jack Guy Lafontant doit quitter la Primature

C’est en ces termes que s’exprime, interpellé, le Député de Pétion-Ville, Jerry Tardieu qui n’ arrive pas à concevoir la présence de l’Ancien Premier Ministre à la Primature alors qu’un autre Premier Ministre a été officiellement nommé par le Président de la République. Une situation qu’il juge totalement anormale. Ce dernier s’expose, selon le député, à des poursuites pour forfaiture et usurpation de titre. Quelques extraits de la note de l’élu de Pétion-Ville, appelant l’ancien Premier Ministre à se retirer de la Primature.

“Interpellé par le climat délétère prévalant actuellement et qui alimente une perception qu’Haïti est aujourd’hui comparable à un baril de poudre susceptible d’exploser à tout moment, préoccupé par le pourrissement continu de la situation socio-économique et par la crise politique qui pointe à l’horizon, je tiens à tirer la sonnette d’alarmes et porter ce qui suit à l’attention du public.

Depuis la démission de l’ancien chef de gouvernement Jack Guy Lafontant, ce dernier exécute les affaires courantes dans une opacité déroutante puisqu’il n’est soumis à aucun contrôle parlementaire, le gouvernement démissionnaire n’ayant pas ses rentrées au parlement. Nous nageons dans une situation d’inconstitutionnalité depuis plus de 57 jours. En effet, dès lors que le citoyen Jean-Henry Céant avait été nommé premier ministre, le chef de gouvernement démissionnaire aurait dû se retirer IMMÉDIATEMENT laissant au Président de la république le champ libre pour installer son Premier ministre nommé à la Primature. Une fois installé, le premier acte de ce dernier aurait été la signature de l’arrêté nommant les ministres du gouvernement, en attendant la ratification de son énoncé de politique générale. Par ces faits, Jack Guy Lafontant s’expose à des poursuites pour forfaiture et usurpation de titre.

Je regrette que la liste des ministres du gouvernement Céant inclut un tiers de ceux qui faisaient partie du gouvernement Lafontant. En sa forme actuelle donc, la composition d’un tel gouvernement ne convient pas aux Parlementaires comme moi ayant mené un combat visant à remplacer un gouvernement incompétent et insouciant dont les actions durant 18 mois ont culminé aux événements malheureux des 6 et 7 Juillet dernier.

Je déplore également que ce nouveau gouvernement inclue plusieurs ministres sur lesquels pèsent de sérieux soupçons eut égard à leur éligibilité pour occuper ces postes. Un d’entre eux a été obligé de se retirer pour cause de double nationalité. A ce propos, il est de notoriété publique que le Premier ministre nommé Jean-Henry Céant n’a eu aucune marge de manœuvre pour participer, n’était-ce qu’un tant soit peu, à la formation de ce gouvernement qu’il aura pourtant la tâche monumentale de diriger. Comment espérer une cohésion gouvernementale de ce patchwork hétéroclite de ministres aux allégeances disparates et diverses?”

HA

Please follow or like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*