sansfaçon: Quand exactement est-on Haitien?

Le sacre de Naomi Osaka hier au US Open dévoile sur les réseaux sociaux la grande hypocrisie haitienne par rapport à sa diaspora. Le pays dont sa constitution ne reconnait la double nationalité dans aucun cas n’arrête pas de réclamer l’haitianité de toutes les histoires à succès à travers le monde dont celle de l’americano-japonaise Naomi Osaka et convoque au Parquet un ministre-raté fraichement révoqué pour crime de double nationalité, 24 heures après sa nomination.

Les manifestations de “fierté” fusent de tout bord et le trophée revient au premier citoyen de la nation qui réagit en ces termes:
“Bravo et merci à notre Naomi qui nous a rendus si fiers aujourd’hui. Haïti partage aussi cette immense joie de la voir réaliser un tel exploit dans un grand chelem si convoité. Continue de nous faire rêver Naomi et de montrer le chemin aux jeunes de ta génération. Succès continu.”

Alors que la jeune fille est détentrice de deux passeports : US et Nippon. Elle n’a rien d’Haiti d’oú est venu son père, ses tantes, son background, cousins et grand’mère. Elle n’a et n’aura rien, ce au nom de la Constitution. Mais sa gloire est à nous.

C’est sans façon. www.haitianalyse.com

Please follow or like us:

Be the first to comment

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*